Itinéraire du voyage


Cet itinéraire a été créé à l'aide du site Le planificateur de voyages

mercredi 11 janvier 2017

Cienfuegos

Après avoir passé 2 jours à Trinidad nous sommes partis pour Cienfuegos. Le bus partait le matin à 7h30 et le voyage n'a duré que 1h30. Notre logement était déjà réservé par notre casa précédente et nous avons pu rapidement poser nos affaires pour aller visiter la ville.
L'ambiance était très particulière car Fidel Castro était mort deux jours avant, il y a donc eu un deuil national de 9 jours sans musique, ni alcool ! D'autre part les cubains on fait la queue pendant des heures pour aller signer les livres de condoléances. C'était vraiment impressionnant de voir la place centrale sans voiture ni piéton, seulement cette longue procession de cubains et des drapeaux un peu partout.



Nous avons ensuite marché le long du malecon pour observer un magnifique coucher de soleil au dessus de la Baie de Cienfuegos



 

 Prochaine destination : Playa Giron pour faire de la plongée!

vendredi 23 décembre 2016

Trinidad


Le vendredi 25 novembre, il était temps de quitter Camargüey pour rejoindre Trinidad. Le moyen le plus économique est de prendre un bus de la compagnie Viazul. Mais il n'y en a qu'un seul par jour et il part à 3h du matin ! Nous avons donc cherché une autre solution. Après avoir fait le tour des différentes agences de location de voiture de la ville, il s'est avéré qu'il n'y avait aucune voiture disponible… Nous sommes donc parti à la recherche d'un taxi collectif. L'idée était d'aller au terminal de bus pour voir s'il n'y avait pas d'autres touristes qui souhaitaient aller à Trinidad. Mais à peine arrivés là bas, des taxis nous ont abordés en nous annonçant le tarif de 100€ pour nous deux. Trop cher, nous avons donc refusé.
Mais quelques minutes plus tard ils sont revenus vers nous pour proposer le tarif de 25€ chacun avec un départ dans 2h à notre casa. C'était parfait, juste le temps de revenir en ville pour déjeuner et passer prendre les bagages restés à la casa.
À 14h, quelle surprise ! Notre taxi était une belle Peugeot 309 en très bon état bien plus confortable que tous les autres taxis que nous avons pu avoir à Cuba !

Carte de visite de notre chauffeur
Le voyage s'est très bien passé, nous étions seulement 3 en plus du chauffeur qui malgré une musique pas trop à notre goût était très sympa, et honnête ! Il a même voulu nous rendu le pourboire que nous lui avions laissé pensant que nous nous étions trompé ! Bien sûr on en a profité pour immortaliser ce périple en posant avec la voiture.

Trop fiers en Peugeot 309 !
Comme à chaque fois, nous n'avions pas réservé à l'avance la casa repérée dans le guide Lonely Planet, il n'y avait donc pas de chambres disponibles. Habitués, nous avons fait le tour des habitacions autour et au bout de quelques minutes, le fils de la mère du proprio (?) d'une casa avait une chambre libre juste à côté (vu notre niveau de compréhension de l’espagnol, on est quand même pas très sûrs d'avoir bien compris le lien de parenté…).

La ville de Trinidad n'est pas très grande mais il y a beaucoup de touristes. Les rues sont étroites et pavés. Les lumières éparses sont très jolies la nuit.

Rue de Trinidad
La plus grande concentration de touristes se trouve sur la Plaza Major, assis sur les marches de la Casa de la Musica sirotant un cocktail. Nous avons fait pareil avec un mojito et une Canchánchara (cocktail typique de la région : 1/2 dose de rhum, 1 dose de jus de citron, 1 dose de miel). Ce que nous ne savions pas, c'est que ce serait notre dernier cocktail avec alcool à Cuba…
Plaza Major
Le lendemain nous voulions nous rendre au parc naturel Topes de Collantes afin de faire une randonnée dans la forêt luxuriante et finir par une baignade dans un bassin au pied d'une cascade. Nous avons donc cherché un taxi pour parcourir les 15km jusqu'à la montagne et là on nous annonce un tarif de 60€ alors que nous ne pensions pas avoir à payer plus de 20€ pour une si courte distance. La veille 3h30 de route nous avaient coûté 50€…. Mais après avoir marché dans toute la ville pendant 3h, impossible de négocier moins de 40€. Fatigués d'avoir perdu autant de temps, nous acceptons finalement ce tarif…
La randonnée du Salto del Carbuní commence par une grande descente très abrupte et interminable. Les personnes qui remontent sont essoufflées et bien rouge, ça fait un peu peur pour le retour... Au bout de 40min de descente on arrive à une magnifique cascade avec un bassin où se baigner. La pause baignade est bien appréciée ! Mais nous ne devons pas trop trainer car si nous dépassons l'heure fixée avec le taxi pour le retour, c'est 10€ de plus ! On remonte donc au pas de course, et finalement la montée est plus rapide que prévue, 24 minutes pour Renan, à peine plus de 30 minutes pour Aude au lieu d'une heure annoncée !

Voici une petite vidéo de cette magnifique rando :



Le lendemain nous avons loué des vélos pour nous rendre à la playa Ancon à 18km de Trinidad. Les vélos étaient des vieux VTT sans vitesses et avec des freins qui ne freinaient pas trop... Aude a d'ailleurs eu un souci lorsque la roue arrière s'est désaxée et que le vélo ne voulait plus avancer. Heureusement les cubains sont toujours prêts à aider et 5 minutes plus tard, avec l'aide de deux cubains et d'une clé, le vélo était réparé ! 
La plage est superbe avec des cocotiers et une eau turquoise. Le snorkeling était très sympas, nous avons vu plein de poissons et notamment des sortes de mini espadons et une raie !
Sur le retour nous avons eu droit à un joli couché de soleil.

Voici le résumé de cette journée en vidéo :


Prochaine destination, Cienfuegos!

mardi 13 décembre 2016

Camargüey

Après avoir passé une courte nuit dans un bus tantôt climatisé tantôt surchauffé, nous étions bien content qu'un taxi nous attende pour nous mener à la casa réservée par notre hôte à Santiago.

 
Camargüey

La ville nous semble agréable, avec plus de vélos et de motos que de voitures. Nous allons nous renseigner dans une agence pour savoir comment nous rendre à Santa Lucia. Le plus pratique est de prendre un taxi pour la journée. Mais pour limiter les frais, nous aimerions le partager. Coup de chance, alors que nous faisons la queue pour acheter des heures de connexion à internet, nous entamons la discussion avec deux écossais, Lucy et Frazer qui souhaitent aussi aller à Santa Lucia.
Le lendemain nous partons donc tous les 4 plus le chauffeur dans une vieille Moskvitch (comme une Lada mais en pire et plus petite) qui ne dépasse pas les 80km/h. La route est longue, on se fait doubler par les Ladas et les bus, mais on fini par arriver à la magnifique plage de sable blanc de La Boca.

La Boca
De l'autre côté de la plage, nous pouvons admirer des flamands roses dans la lagune.
Flamands roses

La température de l'eau est bonne mais malheureusement la visibilité est très mauvaise, il n'y a rien à voir en snorkeling. En revanche le coucher de soleil au dessus de la mer est magnifique.

Le retour en taxi fut un peu plus épique… au bout d'une trentaine de minutes et après avoir raconté nos précédents malheurs en voiture (grave erreur !) la voiture tombe en panne, plus d’accélération ! On est donc en panne au milieu de rien sur une route en pleine nuit…
Heureusement les Cubains sont toujours prêts à aider dans ces moments là et justement une voiture de location (donc une voiture récente !) qui passait par là s'arrête. Ne sachant pas comment réparer la voiture, ils sortent une corde et attachent les voitures avec moins de deux mètres entre elles ! Nous repartons donc tractés par la corde en serrant les fesses et en priant pour que la voiture devant n'ait pas à freiner. Non seulement nous sommes 5 dans la voiture sans ceinture mais en plus dans la voiture qui nous tracte ils sont 5 adultes et 2 enfants.

Mise en place de la corde
La voiture ainsi tractée roule à plus de 100km/h ! Le chauffeur n’est pas rassuré du tout, sa voiture n’ayant probablement jamais atteint une telle vitesse ! Il râle (ou prie...on n’a pas tout compris) en espagnol. Puis à un moment la corde fini par lâcher. Re-attachage, et re-lâchage quelques minutes plus tard... Finalement ils sortent du coffre une grosse sangle, avec des nœuds tous les 20cm, certes, mais une sangle beaucoup plus adaptée tout de même. Et c'est reparti.
Après une bonne heure à rouler comme ça, à un carrefour la voiture qui nous tractait doit aller à droite et nous a gauche. Ils détachent donc les deux voitures. La voiture de location prend encore deux personnes avec leurs cannes à pêche, ce qui porte le nombre de passagers dans la petite Kia Picanto à 7 adultes, 2 enfants et 2 cannes à pêche !
Notre voiture redémarre et repart, on ne sait pas trop par quel miracle, et réussira même à rouler sans encombre jusqu'à Camargüey, avec tout de même plus d'une heure de retard !

Prochaine destination: Trinidad ! 

vendredi 9 décembre 2016

Santiago de Cuba

Après Viñales, retour à La Havane afin de prendre un avion pour nous rendre tout à l'est de Cuba, à Santiago de Cuba. Nous avons dormi dans une casa proche de l'aéroport car notre avion décollait à 6h30 du matin. Réveil à 3h30 (aie !) pour aller au terminal national qui était à seulement 1km. Mais le tarif que l'on nous proposait pour y aller en taxi étant de 10 CUC (soit 10€), nous avons donc préféré y aller à pied avec nos gros sacs !
Le terminal national de la Havane est bien moins classe que l'international, il y a énormément de locaux et c'est un peu la pagaille. Surtout, nous apprenons que notre vol a 1h30 de retard...et même pas de WiFi pour faire passer le temps !

Billet pour Guantánamo
Finalement un peu avant 8h nous embarquons dans un Antonov-158 de la compagnie Cubana Aviación.
Antonov-158 de la Cubana Aviación
Contre toute attente le vol se passe bien et le survol de toute l'île de Cuba est magnifique.

Cienfuegos vu du ciel

Petit taxi, grand chauffeur...
Après avoir pris un taxi entre Guantánamo et Santiago de Cuba avec échange de chauffeur avant chaque contrôle de police, nous voilà arrivés dans l'ancienne capitale de Cuba, restée capitale de la révolution. La devise de la ville est d'ailleurs: "Rebelde ayer, hospitalaria hoy, heroica siempre" (Rebelle hier, hospitalière aujourd'hui, héroïque toujours).

Coucher de soleil sur Santiago de Cuba

Nous voulions faire l'ascension du Pico Turquino (1972m), la plus haute montagne de Cuba mais, sans avoir réservé à l'avance, il n'y avait plus de 4x4 disponibles pour faire l'excursion. Aude ayant attrapé un rhume il n'était pas possible de plonger non plus, d'autant plus que l'accès au site était compliqué et cher. Nous nous sommes donc rabattus sur l'ascension de La Gran Piedra ("la grosse pierre") à 1234m avec 459 marches à gravir. La vue à 360 degrés est très jolie.

La Gran Piedra (63 000 tonnes)
Panorama du haut de la Gran Piedra

En revanche, le musée du café à côté présente à notre sens peu d'intérêt. Entonces ("ensuite"), vamos a la playa ! Nous en avons profité pour faire un petit plongeon à la plage de Siboney. Ce n'est pas la plus belle plage de Cuba, mais c'est la seule dans le coin.

Plage de Siboney

Départ de Santiago de Cuba le soir même en bus, à minuit et demi pour arriver à 6h30 du matin à Camargüey. Un peu dur le réveil !

À suivre...

vendredi 2 décembre 2016

Viñales


Après le tumulte de la ville, nous sommes partis pour Viñales, à 4h de bus de La Havane, à l'ouest de l'île. Ce village est réputé plus calme et plus nature, exactement ce dont nous avions besoin. Dans le village nous sommes encore en permanence agressés par les chauffeurs de taxi et les rabatteurs des restaurants, mais une fois à l'extérieur, on respire enfin un peu ! Viñales est réputé pour ses « mogotes », des petites montagnes calcaires qui se sont formées suite à l'effondrement des grottes autour il y a 100 millions d'années. C'est assez étonnant comme paysage, et fait un peu penser à la baie d'Ha Long.

Mogote
A Viñales, plein d'activités sont possibles. Nous avons fait une matinée d'escalade dans la crevasse d'une mogote. Officiellement l'escalade est illégal à Cuba mais semble être bien tolérée et il est facile de trouver à Viñales quelqu'un pour vous louer du matériel et vous servir de guide. Il y a énormément de voies et de tous les niveaux.


L'après-midi, nous avons visité la grotte de Santo Tomás, la plus grande dans les environs de Viñales. La visite guidée passe par plusieurs salles, sur plusieurs niveaux mais on est resté un peu sur notre faim. C'est bien moins impressionnant que le gouffre de Padirac en France par exemple.

  

Pour nous y rendre, nous avons pris un « taxi parisien ».

 

Viñales est également un superbe endroit pour entreprendre des randonnées entre les champs de tabac, café, avocat, manioc, bananes, mangues, haricots...
Nous avons téléchargé (via le couteux et peu rapide wifi de l'opérateur national Etecsa) plusieurs traces GPS sur le site http://fr.wikiloc.com et improvisé notre propre parcours. La première partie jusqu'à la Cueva de Palmerito, une grotte dans laquelle se trouve une piscine naturelle était sur des chemins assez fréquentés. Mais sur la deuxième partie, nous n'avons croisé personne et sommes passé par des chemins parfois invisibles. Heureusement que nous avions les traces GPS car nous avons manqué de nous perdre plusieurs fois.

Vallée Dos Hermanas
 


Petite pause cocktails à La Ceiba
Notre itinéraire passait par une grotte dans laquelle il y un bassin naturel où il est possible de se baigner, la Cueva de Palmerito. 

 

Au bout d'une quinzaine de kilomètres, la faim commence à se faire sérieusement sentir. Nous nous arrêtons au camping de Dos Hermanas (« deux sœurs »), qui est le nom de la vallée. Objectivement, la nourriture n'est pas extraordinaire, mais ce n'est pas cher et ça remplie bien nos ventres affamés !
Le camping a une piscine on en profite donc pour y faire un plongeon !

 

En repartant, Roberto, nous propose de nous ramener jusqu'à Viñales en carriole, tirée par son cavallo (cheval).

 
Pour notre dernier jour à Viñales, nous avons fait une rando à cheval de 4h, ce qui a bien sollicité nos pauvres fessiers ! Nous avons eu droit à une explication sur la culture du café, puis du tabac et la fabrication de cigares.

 

Puis retour à La Havane dans une vielle voiture américaine !


Voici le résumé en vidéo de ces 4 jours intenses à Viñales !




dimanche 20 novembre 2016

La Havana

Nous sommes arrivés à La Havane dimanche en début d'après-midi. Grand soleil et chaleur au rendez-vous. Nous avons trouvé une casa particular dans le Habana Vieja (La vieille Havane), proche du centre, parfait pour explorer la ville !

Les vieilles voitures sont partout, il y a au moins la moitié des voitures qui sont des vieilles américaines toutes rafistolées. Il y en a des très belles en super état et d'autres où on se demande ce qui est encore d'origine dessus.

Dans le centre de la Havane se côtoient de magnifiques bâtiments impeccables et de vieilles casas qui s'écroulent. C'est très touristique et l'on ne peut pas faire 5 mètres sans être accostés par des taxis ou des serveurs de restaurant. On a vraiment l'impression d'être des dollars sur pattes ! Néanmoins on se sent très en sécurité.

  
Étant proche de l'équateur le soir tombe vite, et on assiste à un magnifique coucher de soleil au bord de la mer.

 

Voici en vidéo, un petit aperçu de ces deux jours à La Havane :




dimanche 13 novembre 2016

Escales

Au départ nos vacances devaient être 3 semaines à Cuba, finalement les aléas de la vie ont fait que nous avions plus de temps pour voyager. Très bien, partons 3 mois! Notre première destination était donc Cuba, ensuite le Yucatan au Mexique, Bélize, Guatemala, Nicaragua, Costa Rica et Colombie. Nous ne savons pas encore si nous aurons le temps de faire tout ça, nous verrons bien!
Pour aller à Cuba nous avons cherché les meilleurs prix pour les vols et il s'est avéré que Fort Lauderdale aux Etats Unis était une escale qui revenait souvent. Deux semaines avant le départ nous avons donc pris un aller-retour Paris - Fort Lauderdale (Norwegian Airlines). Les choses se sont un peu compliquées quand nous avons voulu prendre un vol Fort Lauderdale - Cuba... En effet à cause de l'embargo américain, les vols sont autorisés que pour des raisons spécifiques, et y aller pour du tourisme n'en fait pas parti... Seule solution, passer par le Mexique.
Nous voilà donc à faire 4 pays en 3 jours! Le vendredi 11 novembre nous sommes partis de Paris,



pour arriver le soir à Fort Lauderdale après 10h de vol,

 Le passage de l'immigration a été très très long! Tout d'abord il faut attendre, passer à une machine pour scanner passeport, empreintes digitales et photos. Puis re attendre, puis nouvelle queue et re attendre, puis passer auprès d'un agent et re passeport, empreintes digitales et photos. Il nous a fallu plus de 2h après l'atterrissage pour pouvoir enfin récupérer nos bagages (pour le coup, pour ça, on n'a pas attendu, nos sacs devaient nous attendre depuis bien longtemps!) et sortir de l’aéroport.
Enfin 40min de Uber plus tard nous étions à Miami! Minuit heure locale (donc 6h du matin heure française) nous avons pu enfin nous coucher!

Réveil à 8h sous un beau ciel bleu, le soleil tape déjà, le short est donc de rigueur!   
Petit déjeuner au Burger King, nous avons évité le burger croissant (steak, bacon, fromage entre deux moitiés de croissant...)


Sandwich Pastrami et The Burger au Michael's Genuine Food and Drinks
Quartier Miami Design District. Ce doit être le quartier chic!
Après ce bon repas, il est temps de retourner à l'aéroport pour prendre notre vol Miami - Cancun (Mexique).

Ouf! Nous sommes sauvés en cas d'amerrissage!  
Au décollage à Miami




A l'arrivée à Cancun

Autant les Etats-Unis sont très pointilleux pour contrôler QUI rentre dans le pays. Autant les Mexicains sont très attentif à CE qui rentre dans le pays. Les formalités d'immigration ont durées moins de 2min, mais après le retrait des bagages, chaque sac de chaque personne est fouillé à fond. Du coup toute l'organisation de ma valise à refaire :-(
Pas de wifi à l’aéroport de Cancun, donc pas de Uber, nous avons du prendre un taxi et après avoir fait plusieurs compagnies il s'est avéré que c'était bien cher! 18€ (après négociation) pour 5km de taxi...mais nous avons au moins pu arriver dans notre AirBnb et profiter du wifi pour écrire sur ce blog!

Demain, on reprend un autre vol pour aller à La Havane à Cuba! On y reste jusqu'au 2 décembre, et comme il y a très peu d'internet, n'espérez pas avoir de nos nouvelle de sitôt!
Adios!